Croisement d’informations hétérogènes

Fusions de données de microarray avec des informations publiques de bio-informatique

La masse d’information accessible par internet sur les données biologiques et chimiques est énorme. Ces informations peuvent être utilisées pour enrichir les résultats expérimentaux.

microarray data

L’exemple présente les résultats d’un microarray du kinome complétés par des données publiques. Les données du microarray sont présentées à gauche. L’utilisateur sélectionne un gène (MAP4K3 puis MAP3K1) et les données publiques apparaissent dans les fenêtres à droite afin de croiser les information utilisateur avec les informations publiques.

Accès aux informations biomédicales dans les bases de données publiques

Des informations publiques des gènes sélectionnées sont récupérées automatiquement à partir de plusieurs bases de connaissances publiques :

De la même manière, l’intéractome de MAP4K3 est affiché dans la fenêtre de droite et chaque gène de l’intéractome sont sélectionnées dans les données du microarray.

Ces informations sont intégrées dans les interfaces graphiques des logiciels pour permettre une interactivité optimale.

Cette stratégie permet à l’utilisateur d’avoir un maximum d’éléments et de mieux interpréter le résultat de l’expérience.

QUANTACELL